" Emplacement animation flash

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Figure 1
Courbe semi-logarithmique de l'évolution de hCG
Accueil Fonctionnement du centre II. Comment fonctionne le centre de référence ?

II. Comment fonctionne le centre de référence ?

Le centre est opérationnel depuis novembre 1999 [1] ; son fonctionnement est le suivant :

- Un médecin découvre une grossesse môlaire, le plus souvent sur un produit de curetage. Il téléphone au centre, avec l’accord de la patiente, pour un avis, un conseil immédiat, ou tout simplement pour nous signaler le cas.

- Un médecin du centre lui indique la conduite à tenir selon le stade de la maladie (surveillance de l’évolution des hCG, bilan d’extension à réaliser en cas d’évolution anormale, classification OMS et protocole de chimiothérapie éventuel pour les tumeurs trophoblastiques ...).

- Le centre transmet au médecin un formulaire d’enregistrement, une lettre d’information pour la patiente, ainsi qu’un consentement de participation à faire signer par la patiente.

- Dès réception du consentement de la patiente, cette dernière reçoit un dépliant sur sa maladie.

- Le centre faxe une demande au laboratoire d’anatomapathologie initial, afin que les lames histologiques soient transmises à l’un des anatomopathologistes référents du Centre qui pratiquera une relecture afin de confirmer ou d’infirmer le diagnostic.

- Dès l’obtention de quelques dosages consécutifs, une des attachées de recherche dressent la courbe d’évolution des hCG et la transmet au médecin du centre qui l’analyse, et informe le médecin qui a contacté le centre (figure 1).

- Après le traitement initial, la surveillance post môlaire est centrée sur le dosage des hCG. Elle se traduit par des contrôles réguliers du taux des hCG plasmatiques qui serviront à établir la courbe semi-logarithmique d’évolution des hCG des patientes.

- En cas de négativation spontanée des hCG, dès normalisation du taux un courrier est envoyé au médecin de la patiente afin de lui préciser la durée de surveillance des hCG.

Le souci d’information du médecin et de sa patiente se traduit par des échanges d’informations réguliers. Le médecin de la patiente reçoit un courrier lors de la négativation des hCG, puis tous les 6 mois jusqu’à la fin de la surveillance. La courbe semi-logarithmique actualisée des hCG est jointe à ces courriers. En cas d’évolution anormale, le médecin est contacté immédiatement par téléphone de façon à ce qu’une attitude concertée soit décidée. Le médecin contacte alors lui-même sa patiente pour l’informer. La patiente, elle, reçoit un courrier lors de son enregistrement dans le centre puis au moment de la négativation de ses hCG et tous les 6 mois jusqu’à la fin de sa surveillance. Le dépliant joint au premier courrier lui donne les coordonnées téléphoniques du centre qu’elle peut appeler quand elle le souhaite pour obtenir un résultat d’hCG ou tout autre information.

Références bibliographiques

[1] Golfier F, Frappart L, Schott AM and Raudrant D. [A plea for the creation of trophoblastic disease reference centers in France]. J Gynecol Obstet Biol Reprod (Paris) 2000 ;29:538-47

JPG - 34 ko
france2007